Bilan de compétences

Les actions permettant de réaliser un bilan de compétences ont pour objet de permettre à des travailleurs d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

Les informations demandées au bénéficiaire du bilan doivent présenter un lien direct et nécessaire avec son objet. Le bénéficiaire est tenu d'y répondre de bonne foi. Il est seul destinataire des résultats détaillés et d'un document de synthèse qui ne peuvent être communiqués à un tiers qu'avec son accord.

Ce bilan ne peut être réalisé qu'avec le consentement du travailleur. Le refus d'un salarié d'y consentir ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.

Les personnes chargées de réaliser et de détenir les bilans sont soumises aux dispositions du secret professionnel (articles 226-13 et 226-14 du code pénal) en ce qui concerne les informations qu'elles détiennent à ce titre.

Un bilan de compétences se déroule généralement en trois phases, et peut donner lieu à plusieurs rendez-vous espacés dans le temps. Il doit permettre au bénéficiaire de passer en revue les activités professionnelles, dans le but :

  • de faire le point de sur ses expériences personnelles et professionnelles ;
  • de repérer et évaluer ses acquis liés au travail, à la formation, à la vie sociale ;
  • de mieux identifier ses savoirs, compétences, aptitudes ... ;
  • de déceler ses potentialités inexploitées ;
  • de recueillir et mettre en forme les éléments lui permettant d'élaborer un projet professionnel ou personnel ;
  • de gérer au mieux ses ressources personnelles ;
  • d'organiser ses priorités professionnelles ;
  • de mieux utiliser ses atouts dans des négociations d'emploi ou dans le choix de carrière.

Réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise, selon des étapes bien précises, le bilan de compétences peut être décidé par l’employeur ou mis en œuvre à l’initiative du salarié, dans le cadre d’un congé spécifique.

Pour les entreprises, le bilan de compétences représente un outil de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) pouvant être financé sur la participation des employeurs à la formation continue, au même titre que les actions de formation professionnelle.

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de nos conseillers.

Contact

 

L’AFORMA, Association pour le Conseil en Formation dans l’Artisanat en Alsace, constitue l’interlocuteur privilégié de la formation pour le secteur de l’Artisanat.
Maison de l'Artisanat - 12 rue des Métiers - 68000 COLMAR - Téléphone : 03 89 23 65 65 - Fax : 03 89 24 04 26
Courriel : contact@aforma-alsace.fr - N° SIRET : 438 474 306 00018 - Code APE : 7022Z